Opération cataracte

Retour au sommaire

Opération cataracte

Un dépliant contenant toutes les informations est disponible dans notre cabinet. Nous pouvons aussi vous l’envoyer.

Demande de brochure

De quoi s’agit-il ?

Si votre ophtalmologue vous annonce que vous souffrez de cataracte, cela signifie que votre cristallin s’opacifie. Les patients atteints de cataracte voient comme à travers une vitre dépolie ou une chute d’eau. Le terme “cataracte” vient d’ailleurs d’un mot grec signifiant “chute d’eau”. Au début de la cataracte, la lecture devient parfois plus facile, mais la vision de loin diminue. Vous constatez que votre vision est moins nette et les couleurs plus floues. Tout devient moins contrasté et parfois, vous voyez double de l’œil touché. Quelquefois, il devient plus difficile d’y voir lorsque la lumière du soleil est vive ou dans la pénombre.

Qui est concerné ?

Qui est concerné ? En général, cette affection touche les personnes de plus de 65 ans, même si les adolescents et les enfants peuvent eux aussi en souffrir. Si vous en êtes atteint, vous devrez subir une série d’examens afin de déterminer la cause sous-jacente de l’affection. Autres causes possibles :
• Diabète, troubles endocrinologiques
• Prise de cortisone à long terme
• Hérédité
• Traumatisme, par exemple à la suite d’une chute ou d’un coup à l’œil
• Maladies des yeux telles qu’un glaucome ou une inflammation de l’iris
• Chirurgie antérieure des yeux

Examen préliminaire

Un examen détaillé de l’œil est réalisé : l’ophtalmologue examine la rétine et la pression intra-oculaire mais aussi la solidité de l’implant (voir IOL master) et la qualité de la cornée (voir Microscopie spéculaire). Un examen de la rétine (voir OCT) sera aussi effectué, afin d’étudier la tache jaune. Le secrétariat vous remettra des documents que vous présenterez au centre d’ophtalmologie (1er étage) du campus Volkskliniek AZ-St Lucas. Vous pouvez prendre un petit-déjeuner léger ainsi que vos médicaments habituels. Veillez cependant à ne pas vous maquiller avant l’opération. étant donné que l’intervention a lieu sous anesthésie locale au moyen de gouttes et ne provoque aucune hémorragie, vous pouvez poursuivre votre traitement par anticoagulant ou aspirine.

Comment l’opération se déroule-t-elle ?

Le cristallin opacifié est remplacé par un cristallin artificiel, également appelé implant. Il s’agit de chirurgie ambulatoire, vous ne devrez donc passer que deux heures environ à l’hôpital. Mieux vaut vous faire accompagner. L’intervention a lieu sous anesthésie locale réalisée au moyen de gouttes, aucune injection autour de l’œil ni anesthésie générale n’est donc nécessaire. Vous serez placé sous perfusion et monitoring cardiaque. Un peu d’oxygène vous sera en outre administré par un tube dans le nez afin que vous puissiez respirer tranquillement durant l’intervention. L’opération, totalement indolore, dure entre 10 et 15 minutes ; l’ophtalmologue vous renseignera sur le bruit que vous entendrez lors de l’aspiration du cristallin. La cornée n’étant incisée que sur 2,2 mm, aucun point de suture n’est nécessaire.

Quel est l’équipement utilisé ?

La technique utilisée est celle de la phacoémulsification (phakos = cristallin ; émulsification = broyage par ultrasons). Le cristallin est retiré à l’aide de la toute nouvelle technologie Infinity-Ozil d’Alcon (lancée sur le marché en janvier 2007) : grâce à un mouvement de torsion de l’embout de phaco, le cristallin est broyé par ultrasons.

Choix d’implants

1. Une lentille qui permet de bien voir de loin mais des lunettes de lecture restent nécessaires. Après le retrait du cristallin, celui-ci est remplacé par une lentille implantable en acrylique. Cette lentille souple est injectée dans la capsule du cristallin à l’aide d’un injecteur, à travers une ouverture de 2,2 millimètres. L’incision n’est pas suturée car elle est très petite et étanche. à la fin de l’intervention, des antibiotiques sont administrés dans l’œil afin d’éviter toute infection.
2. Si vous souhaitez voir aussi bien de loin que de près, une lentille adaptative ou une lentille multifocale peut être implantée. (Pour plus d’informations, voir prelex.)

Après l’intervention

Immédiatement après l’intervention, des gouttes désinfectantes vous seront administrées dans l’œil, lequel sera ensuite recouvert d’une coquille protectrice. Vous pouvez rentrer chez vous immédiatement. Le soir, vous devez commencer à vous instiller des gouttes dans l’œil opéré, selon les indications que le médecin vous a remises. Replacez ensuite la coquille protectrice jusqu’au lendemain matin.

Contrôle ultérieur ?

Le lendemain de l’opération, un contrôle aura lieu au cabinet de consultation, à Latem. Le jour post-opératoire, vous pouvez reprendre toutes vos activités quotidiennes, y compris vous baisser et regarder la télévision. Pendant 4 semaines, des gouttes antibiotiques et des gouttes anti-inflammatoires doivent toutefois être instillées. La première semaine, il est recommandé de couvrir l’œil opéré d’une coquille protectrice pendant la nuit. La semaine suivante, un deuxième contrôle aura lieu afin de vérifier qu’il n’y a aucune infection. Enfin, au bout de 4 semaines, un contrôle final est prévu, lors duquel des lunettes de lecture vous seront éventuellement prescrites.

Quand le second œil sera-t-il opéré ?

Normalement, lors du premier contrôle, vous recevrez un rendez-vous pour le deuxième œil, si celui-ci est aussi touché par une cataracte. Cette intervention peut déjà avoir lieu une semaine après la première.

Résultats et complications

L’opération de la cataracte est l’intervention la plus fréquente chez l’homme et présente donc les plus grandes chances de réussite de la médecine. Dans plus de 99% des cas, une nette amélioration est observée après l’intervention. Le risque de l’intervention concerne la survenue d’une infection (moins de 1 cas sur 2 000 opérations), laquelle se soigne généralement au moyen d’un traitement antibiotique ou éventuellement d’un rinçage de l’œil (vitrectomie). Pendant l’intervention, une déchirure de la capsule postérieure du cristallin peut se produire. Dans un tel cas, l’intervention dure plus longtemps car le corps vitré doit être éliminé. Le rétablissement de la vision peut alors prendre un peu plus de temps. La complication la plus fréquente est l’apparition d’une cataracte secondaire, qui rend à nouveau la vision trouble après quelques mois ou années. La cataracte secondaire est due à l’opacification de la capsule postérieure du cristallin (< 5% avec les implants en acrylique). Le traitement est simple et est effectué au moyen d’un laser Yag. Il s’agit d’un traitement indolore unique qui a lieu au cabinet, ne dure que quelques minutes et permet un rétablissement complet de la vision.

Coût

Les honoraires pour les examens pré-opératoires et les contrôles ultérieurs + tests sont remboursés en majeure partie par l’INAMI. Environ deux mois après l’intervention, une facture de l’hôpital vous sera envoyée chez vous. Le supplément à vos frais pour la procédure normale avec une lentille classique s’élève à 400 € environ. Pour la lentille progressive et la lentille adaptative, les frais sont un peu plus élevés. Le secrétariat peut toujours vous fournir les prix actuels.

Résumé

La chirurgie de la cataracte par phaco-émulsification sous anesthésie locale est une technique efficace et sûre. Grâce à un examen préliminaire précis réalisé à l’aide des outils diagnostiques les plus performants, nous obtenons des résultats prévisibles. L’incision minime ne nécessite aucune suture. Le lendemain de l’intervention, le patient peut déjà retrouver une vision nette et reprendre ses activités quotidiennes. Il peut se rendre à l’examen de contrôle de manière totalement autonome. Actuellement, il est possible de voir clairement de près comme de loin. Ces lentilles implantables sont toutefois plus chères.