Correction de lunettes de lecture

Retour au sommaire

Correction au moyen de lunettes de lecture

À partir de l’âge de 40 ans, notre cristallin perd de son élasticité, ce qui entraîne des difficultés à la lecture. Ce phénomène est appelé presbytie. Heureusement, il existe aujourd’hui des solutions modernes et permanentes à ce problème. Les traitements décrits conviennent aux personnes âgées de 40 à 60 ans.

Quelles sont les solutions chirurgicales ?

  1. Implantation de lentilles Prelex (presbyopic lens exchange) : le cristallin encore clair du patient est remplacé par une lentille implantable. Cette intervention permet de corriger la puissance de loin, de sorte que le patient peut à nouveau lire sans lunettes. Les lentilles implantables trifocales permettent de voir net à la fois de loin, sur un écran d’ordinateur et de près. Certains patients se plaignent de voir des halos autour des sources lumineuses lorsqu’ils conduisent un véhicule la nuit.
  2. Une correction au laser à excimère est aussi possible. La correction au Laser Blended Vision (LBV) permet de déterminer un profil d’ablation laser en vue d’une correction de la cornée pour une meilleure vision de loin et de près. Les deux yeux sont traités. Les patients retrouvent une meilleure vision en profondeur tout en conservant leur vision stéréoscopique. La vision de nuit est parfois légèrement perturbée après ce type d’intervention.
  3. Implant intracornéen (Vue + et implant Kamra ou Acufocus) : après la découpe d’un capot dans la cornée au moyen d’un laser femtoseconde, une minilentille de contact (2 mm de diamètre et 30 µm d’épaisseur) est placée dans la cornée de l’œil de lecture uniquement, de sorte que le patient peut à nouveau lire normalement. Cette technique est la seule à être réversible. Certains patients constatent une légère baisse de la vision de loin de l’œil opéré et dans de rares cas, des halos peuvent apparaître autour des phares des voitures qui viennent en sens opposé la nuit.

Quels sont les avantages et les inconvénients de ces techniques ?

  1. LENTILLES : en cas d’implantation d’une lentille, les mesures préalables sont cruciales. Après l’implantation d’un cristallin artificiel, il arrive que la réfraction de loin ne soit pas tout à fait plane. Une correction ultérieure au Lasik est alors nécessaire. L’implantation de lentilles est une solution définitive en cas de presbytie. Toutefois, nous ne procédons au remplacement du cristallin que chez les personnes de plus de 50 ans. En outre, les résultats sont meilleurs chez les patients hypermétropes. Après un certain nombre d’années, une cataracte secondaire peut apparaître. Nous pouvons la traiter à l’aide du laser Yag. Les composants optiques des lentilles trifocales comportent des cercles concentriques, de sorte qu’après l’opération, le patient peut être gêné par des halos autour des sources lumineuses ou être ébloui par les phares des voitures venant en sens opposé. Ces troubles diminuent considérablement après quelques mois, en particulier en raison du phénomène de neuro-adaptation du cerveau. Les lentilles trifocales permettent de lire sans problème les petits caractères et de travailler sur un écran d’ordinateur.
  2. La correction au laser à excimère avec LBV peut également provoquer la formation de halos légers. Le LBV permet toutefois de conserver la vision stéréoscopique et d’améliorer la profondeur de champ. La vision nocturne est souvent moins bonne. Cette technique retarde le port de lunettes de lecture de 8 ans environ.
  3. L’implant intracornéen (ou inlay) peut provoquer la formation de halos. Cette technique est la seule à être réversible. Par ailleurs, nous ne devons opérer qu’un seul œil. Le patient est débarrassé pour toujours de ses lunettes de lecture. Cet implant peut éventuellement être retiré à un âge avancé, lors d’une opération de la cataracte à l’issue de laquelle un implant multifocal est posé.

En choisissant une équipe de médecins experts dans leur domaine et une clinique spécialisée moderne, vous ramenez les risques au minimum.

Qu’est-ce qui détermine le choix entre l’utilisation du laser et le remplacement du cristallin ?

Le laser (LBV) et l’implant intracornéen Vue+ sont surtout conseillés chez les patients jeunes atteints de presbytie. Le remplacement du cristallin est une intervention un peu plus radicale qui implique l’implantation d’une lentille dans l’œil. Une infection ne peut jamais être totalement exclue. Le remplacement du cristallin est surtout recommandé lorsque celui-ci est déjà trouble (cataracte), ce qui arrive souvent chez les patients de 60 ans. Le choix du traitement peut dépendre de votre situation professionnelle ou de vos loisirs. Ainsi, chez une personne plus âgée qui ne conduit plus de véhicule et qui tricote, une lentille trifocale sera préférée, tandis que chez un automobiliste encore actif, le choix se portera plutôt sur une lentille réfractive modifiée.

Centre de préférences de confidentialité

Noodzakelijk

We gebruiken deze cookies om de site optimaal te laten werken

PHPSESSID

Statistieken

We gebruiken deze cookies om bij te houden waar vandaan onze bezoekers komen

_gat

Media

Het zijn cookies die door Youtube gebruikt worden.

PREF